Samedi 13 juin DAMN! vol. II A mutation Night Dream



AU PROGRAMME 

• 19h00-19h45 Marianne
* 19h50-20h15 Gerostenkorp
Mené depuis 2002 par Daniel L., Gerostenkorp est un projet musical gravitant autour de l’industriel, l’ambiant, la musique concrète. 
Le premier album « le mécanisme de l’aube » (2006, OPN et Cauldron Music) appuie l’aspect cinématographique de ses textures, tout comme le split sorti en 2008 avec Neon Rain « io non ho paura » (OPN). L’année suivante sort « terre brûlée » (OPN), mutant industriel d’avantage oriente vers la chanson (diverses collaborations vocales comme Phil Von de Von Magnet, et Tilia Weevers), mais aussi un album conceptuel base sur un conte onirique. Ainsi, sa structure est prévue pour être mis en scène, ce qui se produira a plusieurs reprises au sein du collectif Ek-Sistere. 
> De ce fait, Gerostenkorp devient un élément de performances musicales, visuelles et scéniques, notamment avec le spectacle « Septivil » créé avec Ek-Sistere en 2011, fresque pré-apocalyptique d’une société en déclin.
> Depuis, Gerostenkor collabore avec divers artistes et collectifs ( Dimanche RougeOséL:ED) en vue de performances live, de sets d’improvisations scéniques, sonores, vocales, dans tout type d’événements et lieux, mais également dans l’élaboration de bande-son pour le métrage (la cause).
http://www.gerostenkorp.com

* 20h20-21h05 Le K
The K : Musicien proteiforme, grand passioné d'improvisation conciderant les styles et les genres comme n'ayant la moindre importance en musique, il peut passer du ukulele à la production d'un projet Pop, et du jazz à la musique bruitiste et experimental. 
Depuis 13 ans il est le collaborateur du légendaire compositeur et performer Charlemagne Palestine, en 2007 il travail avec le Cyber Writer Japonais Kenji Siratori sur un album noisy intitulé "Annihilation Seed" (https://thek.bandcamp.com/album/anihilation-seed
> Depuis the K compose plusieurs albums, voyage à travers le monde avec son projet ukulele/percussion U.K.E et forme le duo The Wishing Machine (http://www.thewishingmachine.net). 
> Pour cet evenement, il proposera un set mellant Djing et live electronique partielement improvisé. 
https://thek.bandcamp.com/music
https://soundcloud.com/djk2013-1

* 21h10-21h55 Jeff aka Kaneda
Touche à tout, passionné par l'expérimentation, Kaneda aka Tetsuoka utilise les sons du quotidien et des influences variées pour produire des pièces sonores dans des genres aussi différents que l'ambient, la techno, l'indus, le noise ou le breakbeat. Ses mixs sont à l'image de ses productions autour du concept "Late @ Night" visant à assembler des morceaux n'ayant la plupart du temps rien à voir ensemble. Le jazz côtoie ainsi l'indus comme le breakbeat côtoie le hip-hop et la musique contemporaine. L'ensemble de ses productions et mixs sont diffusés sous licence libre.

* 22h15-23h00 L:ED
Exomène est un créateur de paysages sonores.
Son approche de la musique est très physique. Il commence un nouveau morceau quand il ressent le besoin de transcrire une image ou une sensation en sons. Une fois l'idée posée, il travaille le son comme un potier sa glaise ou un forgeron son fer: il martèle, étire, tord les sons jusqu'à ce qu'ils deviennent un tout cohérent.
Grâce cette approche particulière, chacun de ses disques raconte une histoire de manière très cinématique et ambient. Il collabore régulièrement avec des vidéastes et des chorégraphes ainsi que pour des performances et des installations interactives, notamment avec le collectif L:ED

>
Dorianne Wotton (Massacres graphiques)
Dorianne Wotton vit et travaille sur Paris. Dorianne Wotton privilégie une approche pluri-disciplinaire : photographie, vidéo, graphisme, installations…
Elle se décrit elle même comme une « artiste numérique ». L'approche artistique de Dorianne Wotton est principalement consacrée à la représentation de l'esthétique de la désolation. Il s'agit d’attirer le regard sur ce qui fait sens, sur ces multitudes de petites choses sur lesquelles les regards ne s'attardent pas car elles ne rentrent pas dans les codes esthétiques ou moraux. 
> Tout devient alors potentiellement objet et sujet de création, pourvu qu'ils répondent à cette démarche artistique. 
> Elle ne se limite pas par un format graphique ou des tabous. Grain, flou, textures, surimpression, déformation, accidents. Elle fait rendre tout ce qu'il peut aux procédés qu'elle aborde.
> Site : www.dorianne-wotton.com